FAQ

Questions les plus fréquentes

Un cascadeur est un artiste chargé de réaliser des actions comportant un risque de blessure ou nécessitant une habileté physique ou de pilotage particulière. Le cascadeur est généralement un athlète polyvalent ou un pilote.
Il peut être amener à “doubler” (remplacer) un comédien sur une scène comportant un risque ou une habilité particulière que le comédien ne serait exécuter.

Le régleur ou coordinateur de cascades est la personne en charge de la réalisation des actions ainsi que de la sécurité sur le plateau de tournage. Il est en relation avec la mise en scène et la production pour mettre en place les cascades. 

Il existe plusieurs orientations pour devenir, l’article ci-dessous en explique les avantages

Comment devenir cascadeur ?

Les cascadeurs font parti du système des intermittents du spectacle, ils sont payés en cachet journalier.

Un cascadeur sur un tournage est payé entre 600 et 650€ brut par jour. A cela peut s’ajouter des primes de risques suivant la dangerosité de l’action à effectuer (chute de hauteur, defenestration, câblage, torche humaine, chute d’escalier…). Le montant de ces primes est ajusté par le régleur/coordinateur de cascades.
En répétition, leur salaire est de 450€ brut par jour.

Un cascadeur sur un spectacle récurrent (type parc d’attraction, comédie musicale…) est en moyenne payé de 90 – à 180€ brut par jour. Pour les shows ou spectacles de peu de dates (- de 10), il n’y a pas de barème.

Il est très rare de tomber sur une offre de casting pour un tournage, en général ce sont les régleurs de cascades qui sont en charge de proposer des cascadeurs à la production. Ils appellent donc les cascadeurs qui font parti de leur équipe en premier puis élargissent aux cascadeurs en général si la production ne sélectionne pas les cascadeurs présentés.

Dans le monde du spectacle, il y a davantage d’annonce de casting, chaque année les grands parcs d’attractions renouvellent leurs équipes et diffuse des annonces d’auditions sur leurs sites et les réseaux sociaux.

Le bouche à oreille reste encore le meilleur moyen d’être informer d’une offre d’emploi.